Rotterdam

La justice hollandaise cible un négociant en pétrole genevois

La société Ipco Trading est accusée d’«importation illégale de déchets» par la justice de Rotterdam. En 2013, Ipco avait acheminé non loin des côtes un cargo rempli de 6000 tonnes d’hydrocarbures polluants. Le procès pourrait durer plusieurs mois.

En cette soirée d’hiver 2013, la plage de Scheveningen, aux Pays-Bas, n’est occupée que par quelques coureurs qui foulent le sable et deux amoureux enlacés sur un banc. Depuis la jetée, les promeneurs peuvent voir passer les bateaux sur la mer du Nord. Certains aperçoivent la silhouette du Franz Schulte. A l’époque, ce cargo vieillissant reste plusieurs semaines attaché à une ancre au large de cette station balnéaire de La Haye. Qui aurait pu penser qu’il transportait à son bord un produit toxique et hautement inflammable, 6000 tonnes de naphta, un liquide transparent issu du raffinage du pétrole?
Cette cargaison est à l’origine d’un scandale qui secoue actuellement les Pays-Bas. Ipco Trading, la société qui avait loué le Franz Schulte pour acheminer son naphta, est poursuivie par le Ministère public de Rotterdam pour «importation illégale de déchets» et «traitement de déchets à l’extérieur d’un établissement agréé» – c’est-à-dire à bord du bateau. Une audience préliminaire a eu lieu le 26 janvier dernier au Tribunal de Rotterdam. Le procès ne fait que commencer et pourrait durer plusieurs mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *